L'utilisation pratique de la couleur

La bonne utilisation pratique de la couleur

Quel est le rôle de la couleur dans une peinture ? Comment créer un équilibre coloré ? Quelle est l’importance de l’harmonie colorée ? Comment choisir ses couleurs ? Et comment créer une atmosphère grâce à la couleur ?

 

Quel est le rôle de la couleur dans une peinture ?

Les couleurs, en conjonction avec les formes et les valeurs, forment le design d’une peinture. Ces éléments jouent un rôle important dans la création d’une atmosphère et de l’harmonie ; bien que la couleur soit importante dans la structure d’un tableau, son rôle le plus important réside dans son pouvoir de susciter l’émotion. Nous nous sommes tous, à un moment ou un autre, trouvés devant un tableau qui nous a fait monter les larmes aux yeux et a captivé toute notre attention. En revanche, il y a peu de chance que nous nous souvenions de l’utilisation qui était faite des valeurs ou de la composition de cette peinture. Les émotions
laissent une trace, pas la technique. Est-ce que cela veut dire que la charge émotionnelle est l’aspect le plus important d’un tableau? Et que la couleur est l’élément le plus important d’un tableau ? Non. La couleur et l’émotion jouent un rôle important, tout comme la composition, les formes, les valeurs et le traitement du sujet ; leurs rôles sont complémentaires. Ce qui est important est l’effet que procure l’ensemble. Le secret des grands peintres est qu’ils ne perdent jamais de vue l’ensemble et ne se
concentrent jamais sur une partie au détriment de l’ensemble. Trouver le bon équilibre entre les éléments techniques d’une peinture, afin d’accroître son aspect final, est essentiel au succès d’une peinture.

Comment créer un équilibre et une harmonie coloré ?

Un artiste doit choisir son harmonie colorée pour chaque peinture en fonction du résultat ou du message qu’il ou elle souhaite faire passer. L’harmonie colorée, dans la peinture traditionnelle, doit rester subtile, laissant la primauté à la composition, aux formes et aux valeurs. Lorsque la couleur occupe le devant de la scène, signifiant ainsi que les valeurs ont moins d’importance, les formes dans le tableau apparaîtront plus abstraites. Si vous peignez avec l’intention de représenter votre sujet aussi fidèlement que possible, vous devrez porter une grande attention à la couleur locale de votre sujet. Si, en revanche, vous êtes plus soucieux
de créer une atmosphère ou de rendre une émotion, vous devrez alors presque systématiquement modifier les couleurs et les valeurs de votre sujet, afin d’obtenir le résultat souhaité et de garantir votre harmonie colorée.
Voyons en pratique comment cela fonctionne.

 

L'importance de l'harmonie colorée - choisir les bonnes couleurs

L’harmonie colorée fait référence à la relation entre les couleurs utilisées dans une peinture. Des couleurs d’apparence similaire
créent peu de contraste et s’associent bien ensemble. Des couleurs d’apparence différente créent davantage de contrastes et se
stimulent mutuellement, créant une synergie. Elles peuvent également perturber le spectateur, si elles ne se marient pas entre elles. Le pourquoi et le comment des relations entre les couleurs reposent pour beaucoup sur le contexte. Les deux mêmes couleurs peuvent ne pas fonctionner ensemble dans une peinture et fonctionner très bien dans une autre. C’est là l’une des erreurs les plus courantes que l’on commet, car il n’y a pas de bonne ni de mauvaise harmonie colorée : il y a juste des choix de couleurs qui fonctionnent dans un contexte donné. Si ce contexte change, alors les couleurs ne fonctionnent plus forcément.
Ici aussi, nous pouvons voir que tous les ingrédients d’une peinture doivent travailler ensemble pour que le tableau fonctionne dans son intégralité.
 

109_127_TAW35_planche_Page_07_Image_0052

COMMENT CHOISIR LES BONNES COULEURS

Je vais choisir une palette de couleurs avec laquelle je me sens à l'aise pour ce sujet. Voici une ventilation de mon processus de pensée par ordre chronologique. Vous remarquerez que je ne commence pas par avoir toutes les réponses, mais au fur et à mesure que l'idée se développe, les questions sans réponse seront résolues.

Commençons par un sujet simple : quelques objets rassemblés qui serviront de modèle pour une étude à l’aquarelle. Avant même d’avoir établi la place des objets, je préfère avoir une idée de la façon dont
je veux représenter le sujet : de manière réaliste ? Avec une technique libre alla prima ? De manière atmosphérique ? De manière abstraite ?

 

LA TECHNIQUE : Alla prima, car j’aime mettre en valeur l’atmosphère de mes peintures pour créer davantage d’impact. Un style libre me permet de prendre du recul par rapport à la réalité de mon sujet ;
ici le rendu des couleurs locales de chaque objet m’importe peu.


LE MESSAGE : J’ai envie de créer une esquisse libre représentant mes outils de peintre. J’aimerais que mon étude soit un tant soit peu vivante.


LES VERRES : Pour peindre les deux verres, j’utiliserai soit une couleur neutre, soit une couleur proche de la couleur dominante de la peinture. Les valeurs oscilleront entre le clair et le foncé pour illustrer les reflets de lumière et créer du volume.


LES PINCEAUX : Tous les pinceaux représentés sont des pinceaux Raphaël 803 avec un manche jaune orange. Je respecterai jusqu’à un certain point cette couleur, afin que le spectateur comprenne mieux
le sujet. La couleur apparaîtra plus vive au point focal et plus terne dans les zones éloignées du point focal ; cela permet aussi aux pinceaux à l’arrière-plan de donner un sentiment de profondeur. Les valeurs varieront du clair au foncé, afin d’illustrer les effets de lumière et d’ombre, ce qui me permettra aussi de créer une illusion du volume.

 

LE POINT FOCAL : Il sera situé sur l’un des pinceaux dans le verre au premier plan. La table est physiquement trop loin de mon point focal pour que je lui accorde trop d’attention.


LE FOND : Le rôle du fond dans cette esquisse est simplement de renforcer le sujet. Comme les pinceaux sont de couleur jaune-orange et que je cherche à donner de la vie à ma peinture, je prendrai une teinte froide pour le fond, une couleur qui contrastera fortement avec les pinceaux.


FINAL : Comme vous avez pu le constater, en plus d’avoir simplifié les formes, j’ai aussi réduit la taille de la bouteille de white-spirit afin d’améliorer la composition. J’ai respecté mes idées jusqu’au bout afin
de créer une harmonie colorée.

109_127_TAW35_planche_Page_08_Image_0023
109_127_TAW35_planche_Page_08_Image_0024

LES BONNES QUESTIONS A SE POSER

En choisissant une couleur pour une partie particulière d’une peinture, trois questions doivent être soulevées. Il est essentiel de trouver une réponse en ayant en tête le message ou le but de votre peinture, ainsi que les couleurs et les valeurs des zones limitrophes, ceci afin de vous assurer que la peinture fonctionne dans son ensemble.
◆ Quelle couleur (hue) dois-je utiliser ? La couleur doit-elle être plus chaude
ou plus froide que les formes qui l’entourent?
◆ Quelle intensité de couleur (saturation) dois-je utiliser afin de m’assurer
que la zone ressorte ou, au contraire, reste discrète?
◆ Quelle valeur dois-je utiliser afin de m’assurer que la forme attire l’attention ou non, par rapport à l’ensemble de la peinture?

Choisissez votre message avant de peindre

Comme je l ’ai expliqué dans l’esquisse Pinceaux, n’importe quel sujet – un paysage, un portrait ou un verre rempli de pinceaux – doit être considéré de la même manière. L’émotion ou le message que l’artiste cherche à faire passer doivent être déterminés avant le début du travail, afin que l’artiste puisse faire les meilleurs choix possible. Quelles couleurs utiliser ? Quelle saturation et à quels endroits ? Quelle gamme de valeurs ? Quelle technique mettra le mieux en valeur mon message? Quelle composition
aura le plus d’impact, etc.